Publication

Les flux rss du siteImprimer la page

Vivre des grandes cultures biologiques en Normandie

En Normandie, les systèmes en grandes cultures en AB sont méconnus et très peu représentés, alors que les grandes cultures sont une production majeure de la région. 2 cas-types représentatifs de deux systèmes de grandes cultures en AB donnent ainsi des repères pour des projets de conversion ou pour le suivi technico-économique des exploitations.

Quel revenu espérer ? Quelle surface nécessaire ? Quels équipements sont incontournables ? Quel temps de travail prévoir ? Quels circuits de commercialisation ?

Les deux cas-types se distinguent par leur potentiel de sol, donc des cultures et des rendements différents.

  • Bon potentiel : sols profonds, à bonne réserve en eau, à CEC (Capacité d’Echange Cationique) élevée, avec peu ou pas de cailloux.
  • Faible potentiel : sols superficiels, à faible réserve utile en eau, petite CEC, parfois caillouteux.

Ces systèmes sont construits sans aucun atelier d’élevage – ce qui n’est pas l’optimum en terme de cohérence de système – mais avec la présence systématique de prairies ou de luzerne dans leur assolement pour des raisons de durabilité agronomique.