Observatoire bovin normand

Les flux rss du siteImprimer la page

L'observatoire bovin est une note trimestrielle sur l'évolution du cheptel bovin, pour la région Normandie et chacun de ses départements.

Observatoire bovin normand au 4e trimestre 2015

La réduction du cheptel bovin amorcée au 3e trimestre reste limitée

Le nombre de bovins baisse de -0,1% sur un an au 31/12/2015, l’inversion de tendance observée en septembre (-0,2%) ne s’est donc pas accentuée au dernier trimestre.

Effectifs

La Normandie compte 2 232 000 bovins au 31/12/15. La baisse engagée au mois d’aout reste limitée à la fin de l’année (- 1 580 bovins par rapport au 31/12/14). Elle correspond principalement à une baisse du nombre de VL à partir de juin 2015 mais ne s’est pas confirmée sur le dernier trimestre.
On dénombre 571 900 Vaches laitières et 255 600 Vaches allaitantes et croisées au 31/12/15.
La baisse est globalement plus le fait des mâles (-2,9 %) que des femelles et particulièrement des mâles laitiers. Cela peut correspondre, en partie, à une évolution du sexe ratio avec l’utilisation des semences sexées.
En allaitants, les effectifs de vaches restent en hausse (+1 % sur l’année), de même pour les génisses, exceptées pour les plus de 2 ans qui ont pu permettre une certaine décapitalisation en phase de tension.

Engraissement

L’engraissement de broutards est fortement en baisse sur 2015 : on passe d’un solde de 10 200 broutards « importés » en Normandie en 2014 à – 900 en 2015. Les faibles prix des taurillons et la FCO dans le Centre de la France ont fortement perturbé cette production.
La Normandie a une production nette de 152 000 taurillons (dont 96 700 viande et croisés) en baisse de -1,9 %.
La production nette de bœufs est de 66 000 têtes en 2015 en hausse de 2,9 % ; les ventes notamment de bœufs laitiers poursuivent leur nette augmentation (+4,2 %).
Les sorties de vaches de réforme sont toujours en hausse (+3 % sur l’année) mais, alors qu’en vaches allaitantes les ventes augmentent au 3e trimestre (+5,5%) mettant fin à une période de rétention, elles se ralentissent en laitières (-2,0%), signe d’un certain maintien du troupeau souche laitier sur cette fin d’année.

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Michel LAFONT

Responsable d’équipe

Tél : +33 (0) 2 31 47 22 67