Vous êtes ici : Accueil > Nos services > Elevage > Bovins viande

Bovins viande

Les flux rss du siteImprimer la page

Deuxième secteur de production

Avec un peu plus de 2,2 millions de têtes en 2013, la Normandie est la 2e région française par l'importance de son troupeau total bovin (derrière les Pays de la Loire et devant la Bretagne).

Dans la région, 21 500 exploitations (soit 61 %) détiennent un cheptel bovin : lait, viande ou mixte.
Parmi celles-ci, 27 % sont fortement spécialisées en production de viande bovine (Otex viande bovine).

Différents facteurs ont permis le développement d’un cheptel allaitant spécialisé : l’augmentation de la productivité des vaches laitières qui conduit à la baisse du cheptel laitier, la nécessaire valorisation des surfaces en herbe avec substitution du troupeau laitier par un troupeau allaitant...

Depuis 1984, année d'instauration des quotas laitiers, le cheptel allaitant (vaches + génisses) a plus que doublé dans la région alors que, dans le même temps, le cheptel laitier diminuait de plus de 40 %.
Aujourd'hui, 30 % des vaches présentes dans les exploitations normandes sont issues du troupeau allaitant.


Vous accompagner au quotidien

Production, santé des animaux, mais aussi bâtiments, prairies, fourrage, conditions de travail et rentabilité...

Les conseillers des chambres départementales d’agricultures sont à votre disposition pour vous accompagner au quotidien.
Engagés dans de nombreux réseaux (fermes expérimentales, fermes de références, partenariat avec les organisations professionnelles de l'élevage, l'Institut de l'Elevage) et avec des structures dans l'Union européenne, ils mettent leurs compétences à votre service.

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Formation à venir

NOUVEAU - Je me forme au palper rectal pour savoir si une vache est pleine ou non.

Je recherche une information objective pour réfl échir à un changement de pratiques.

J’active les leviers techniques garants de la réussite d’un atelier allaitant.

Publications

ACTUALITES

Parce que gagner en autonomie alimentaire participe à améliorer les résultats technico-économiques d’une exploitation d’élevage, les Chambres...

Télépac est ouvert pour demander les aides en ligne.

A noter que l’Etat supprime certaines aides en 2018.

Une réponse à la volatilité des cours et aux interrogations des consommateurs.

La réduction du cheptel s'est accentué sur le 1er semestre 2017, du fait du recul de l'engraissement des mâles, laitiers particulièrement.