Vous êtes ici : Accueil > Nos services > Environnement > Ecophyto > DEPHY > Journées d'échanges

Journées d'échanges

Les flux rss du siteImprimer la page

Réseaux DEPHY normands : agriculteurs et conseillers partagent leurs expériences

Deux journées d’échanges et de partages ont été organisées, les 24 et 27 novembre 2015, à destination des acteurs des réseaux Fermes DEPHY normands, l’une en Basse-Normandie et l’autre en Haute-Normandie, pour faciliter la venue d’agriculteurs parfois géographiquement très éloignés.

Après plusieurs années d’implication dans le dispositif DEPHY et à l’aube du plan Ecophyto 2, ces journées visaient à réunir les agriculteurs et les animateurs des réseaux DEPHY pour leur restituer les résultats capitalisés en Normandie et favoriser les échanges. L’objectif était aussi de découvrir d’autres productions du territoire : la filière ostréicole et la filière cidricole.

8 réseaux Fermes DEPHY sur les 11 présents en Normandie se sont mobilisés pour ces moments de partage et de convivialité que tous ont appréciés.

Des premiers résultats encourageants

Quel que soit le type de production sur l'exploitation, il existe des systèmes de culture économes en intrants et performants économiquement (SCEP) dans les réseaux DEPHY normands y compris dans les systèmes avec beaucoup de cultures industrielles.

Si la réduction la plus difficile à mettre en œuvre reste sur le volet herbicide, il a toutefois été observé une réduction de l’indice de fréquence de traitement (IFT) dans quasiment tous les groupes normands. Les particularités de chaque individu et de chaque exploitation font apparaître des trajectoires d’évolution spécifiques mais riches d’enseignements.

Des freins au changement identifiés

Comme l'a souligné un agriculteur DEPHY lors de ces rencontres, « il faut assurer une alimentation en quantité et en qualité pour les troupeaux et puisque la conjoncture est tendue, on limite forcément la prise de risque sur les parcelles qui servent à assurer les productions fourragères pour l’élevage ».

Les problèmes de vulpin et de ray-grass rencontrés par de nombreux agriculteurs incitent en outre à beaucoup de prudence sur la réduction des herbicides.

Réseaux DEPHY : des espaces de partage et d’expérimentation

Les échanges intergroupes sont des moments de partage importants. Comme l'a exprimé un agriculteur présent, « c’est toujours intéressant d’aller voir d’autres méthodes ou techniques culturales même si ce n’est pas toujours facile à transposer dans son propre contexte. Mais c’est une bonne façon de nous interpeller sur nos propres pratiques et de se remettre en cause ». La diversité des profils et des réseaux a fait émerger de riches échanges, faisant prendre tout leur sens aux notions de groupe et d'accompagnement. En effet, l'objectif de DEPHY est de faire évoluer tous les membres d'un groupe vers un même objectif, y compris les moins convaincus d'entre eux.

L'originalité des réseaux DEPHY a été mis en avant, comme en témoignent les propos de cet agriculteur : « l’un des intérêts de DEPHY, c’est que l’on est libre de faire ce qu'on veut tant que l’on travaille sur la réduction des phytos. A l’inverse, quand on voit certains cahiers des charges, certains labels, contrats territoriaux d'exploitation (CTE) ou mesures agro-environnementales (MAE) avec un cadre figé et des objectifs de réduction à atteindre, on y réfléchit à plusieurs reprises avant de se lancer… ».

Un dispositif qui implique tous les conseillers de l’exploitation

Les échanges entre « technico-commerciaux » et agriculteurs DEPHY sont nombreux, les agriculteurs étant soucieux de montrer aux coopératives, négoces et chambres d’agriculture que certains d'entre eux souhaitent avancer sur la thématique de réduction des produits phytosanitaires.

Démontrer aux autres agriculteurs que c’est possible, un vrai défi !

Si les exploitants engagés dans les réseaux DEPHY sont déjà sensibilisés aux enjeux de la réduction des produits phytosanitaires, le plus difficile, comme le note cet agriculteur DEPHY, « c’est de sensibiliser d’autres agriculteurs, de les projeter dans la trajectoire qu’on a adoptée et finalement de les inspirer pour faire évoluer leurs pratiques ». Les échanges sont de plus en plus nombreux entre agriculteurs DEPHY et leurs collègues au sein des coopératives d'utilisation de matériel agricole, des groupes de développement agricole, etc. De plus, la baisse actuelle des prix agricoles incite fortement les agriculteurs à réduire les charges, entre autres via la réduction des produits phytosanitaires. Ces démarches sont également valorisées lors de visites d'écoles, d'établissements d'enseignement agricole, etc.  
Comme le résume un participant de ces journées DEPHY, « l’un des défis du réseau, c’est de montrer aux autres agriculteurs qu’on est capable de produire différemment avec moins d’intrants et au moins à marge équivalente ».

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Julie ZANNETTY

Chargée de mission Ecophyto

Tél : +33 (0) 2 31 47 22 90

Henri-Jean POLET

Chargé de mission Dephy, BSV

Tél : +33 (0) 2 35 59 45 47

Publications

  • Résultats et pratiques remarquables

    Fermes DEPHY en Normandie, c’est 106 agriculteurs impliqués dans des démarches de raisonnement de leurs systèmes et de...

Agenda

Aucune actualité disponible.

ACTUALITES

vendredi 27 mai 2016

Bruno SOENEN, céréalier en Plaine de Caen, nous parle des actions qu’il a engagées en faveur de la réduction des intrants et de la préservation des abeilles.

mardi 19 avril 2016

30 millions d’euros complémentaires pour les professionnels agricoles, ainsi que la montée en puissance du plan en région.

lundi 01 février 2016

Première réunion du groupe de travail normand pour proposer des pistes de travail, faire émerger des projets concrets, innovants et fédérateurs.

jeudi 15 octobre 2015

Le gouvernement présente la nouvelle version du plan Ecophyto.